Passer à la navigation

Musicothérapie pour les enfants – L'histoire de Kechi Okwuchi

Kechi avec une amiePremier concert de KechiLe 10 décembre 2005, Kechi Okwuchi, âgée de 16 ans, et 60 de ses camarades d'internet rentraient chez eux à Port Harcourt, au Nigéria, pour être avec leur famille pour les Fêtes. Après un vol sans incident, l'avion a subi de violentes turbulences 20 minutes avant l'atterrissage et a violemment touché le sol, causant la mort de tout ses 109 passagers, à l'exception de deux survivants. Kechi fut l'une des survivantes.

Elle s'est réveillée, cinq semaines plus tard, dans un hôpital sud-africain avec des brûlures au troisième degré sur 65 pour cent de son corps. Elle y a passé sept mois à se battre pour survivre. Deux ans après l'accident, les responsables de l'hôpital Shell, au Nigéria, ont communiqué avec l'hôpital Shriners pour enfants de Galveston à propos de ses blessures. Ils connaissaient la réputation internationale de Shriners en matière de guérison et de transformation de la vie des enfants victimes de brûlures sévères dans le monde entier.

Kechi est arrivée à l'hôpital Shriners de Galveston en mars 2007. Depuis, elle a subi plus de 100 chirurgies, y compris des relâchements de contractures de cicatrices de brûlure, des greffes de peau, des agrandissements de l'espace interdigital et des reconstructions de l'oreille.

En 2017, Kechi a reçu une ovation émotionnelle de la part de nombreux spectateurs lors de sa performance touchante à l'émission nationnelle d'Ed Sheeran, Thinking Out Loud. Les hôpitaux Shriners pour enfants l'ont aidé à y arriver.

Le traitement et les soins aux enfants vont bien au-delà des chirurgies à l'hôpital Shriners de Galveston. Les conseils et les thérapies pour améliorer le mouvement et favoriser la croissance émotionnelle font partie des soins de l'hôpital pour aider les enfants à gagner en confiance. Tous ces soins, comme la musicothérapie, sont conçus pour aider les enfants à faire face et à se développer émotionnellement afin de passer au travers de telles tragédies et d'apprendre à vivre avec des changements d'apparence extrêmes. La musicothérapie fut une part importante du traitement de Kechi pendant son séjour aux hôpitaux Shriners pour enfant. 

Les visites régulières de la musicothérapeute de l'hôpital l'ont inspiré à se battre et survivre, a-t-elle expliqué. Elle a donné un concert pour ses camarades de l'hôpital, sa première performance devant un public.

« Le chant est ce qui m'a aidé à survivre », explique Kechi. « La musique m'a aidé à passer à travers les émotions liées à la survie de l'accident, aux chirurgies et au rétablissement. »

Outre les soins personnels et spécialisés et la qualité et le dévouement du personnel, les hôpitaux Shriners sont uniques, car ce sont les seuls hôpitaux où les enfants avec des brûlures sévères et visibles peuvent rencontrer d'autres enfants faisant face aux mêmes difficultés. Cela n'arrive pas dans d'autres hôpitaux, et rencontrer d'autres personnes qui vivent des expériences similaires est très réconfortant pour les enfants.

« Kechi est une source d'inspiration pour les autres patients victimes de brûlures et ceux qui l'ont soignée », explique Mary Jaco, RN, MSN, administratrice à l'hôpital Shriners de Galveston. « C'est un travail très difficile, mais cela en vaut la peine, surtout lorsque vous rencontrez des patients comme Kechi qui non seulement réussissent, mais reviennent à l'hôpital pour encourager et inspirer d'autres patients. »

En plus d'être une chanteuse talentueuse, Kechi a reçu un diplôme d'économies de l'Université de Saint-Thomas en 2015. Elle y a donné un discours lors de la collation des diplômes. Elle poursuit actuellement une maîtrise en administration des affaires avec une spécialisation en économie à l'Université de Saint-Thomas. Après son diplôme, son rêve est de travailler pour les Nations Unies ou la Réserve fédérale.

« Kechi est particulièrement inspirante, car elle a vécu de nombreuses difficultés émotionnelles », explique Jaco. « Kechi, comme tant de nos patients, a un courage exceptionnel », ajoute-t-elle. « C'était une jeune femme qui réussissait ses études et elle s'est retrouvée survivante d'un accident d'avion, avec tous les aspects physiques et émotionnels du rétablissement que cela implique, y compris la question du pourquoi elle a survécu. Son apparence change complètement et elle doit réapprendre à faire les choses qu'elles faisaient autrefois : c'est difficile à imaginer. Quand je pense à Kechi, qui avait peur de sortir en public et d'affronter les regards à cause de ses cicatrices, et qui s'est présentée sur la scène nationale pour chanter face à un très grand public afin de se faire juger... cela nécessite un très grand courage. Nous sommes tous très fiers de Kechi. »

Kechi avant et après son accident, à la cérémonie d'obtention du diplôme