Passer à la navigation

Un triathlète des Jeux paralympiques affirme que le sport a transformé sa vie

Des patients et leurs parents discutent d'obstacles et de possibilités au séminaire Stride

deux conférenciers pendant le séminaire « Reaching Your Stride »Le triathlète des Jeux paralympiques Mohammad Lahna a décrit comment le sport a transformé sa vie quand il a pris la parole au séminaire Reaching Your Stride des Hôpitaux Shriners pour enfants – Californie du Nord le samedi 13 octobre. Des patients et leurs parents ont assisté au séminaire, axé sur les obstacles, les possibilités et les accomplissements d'individus atteints de différences au niveau des membres. 

Né sans fémur à sa jambe gauche, Lahna a décrit son parcours, de son enfance au Maroc avec des ressources limitées à sa réussite comme triathlète des Jeux paralympiques. Il a rapporté à la maison une médaille de bronze des Jeux paralympiques de Rio de Janeiro en 2016, et son objectif est de remporter une médaille d'or à Tokyo en 2020.

« Nous pouvons accomplir beaucoup plus que nous l'aurions imaginé si nous osons pousser un peu plus fort et aller un peu plus loin », a déclaré Lahna. « Vous obtiendrez une énorme récompense pour tout le travail acharné que vous effectuez pour atteindre votre objectif. »  

Ce sentiment était partagé par son épouse Ru Chen, une ingénieure en mécanique ayant contribué à la conception de la jambe artificielle que porte son mari lors des compétitions. « Il faut faire le premier pas. Ce ne sera pas parfait, mais vous vous rapprocherez de votre objectif. »

Suite au discours d'ouverture, deux discussions avec des panélistes ont permis aux familles d'acquérir des connaissances à partir des expériences des parents ainsi que des adolescents et des jeunes adultes traités à l'hôpital Shriners de la Californie du Nord. Les panélistes d'une discussion étaient des parents, tandis que l'autre discussion était consacrée aux patients et aux anciens patients.

Après avoir passé des années à composer avec la douleur causée par des blessures à sa jambe survenues lors d'un accident automobile, Samara Mejia, patiente des Hôpitaux Shriners pour enfants, a eu de la difficulté à prendre la décision de faire amputer sa jambe. Toutefois, une fois sa décision prise, elle a cessé d'avoir peur de la perte et a tourné son attention vers les nouvelles possibilités. « J'ai commencé à réaliser tout ce que je pouvais accomplir, et maintenant je n'ai plus de limites », a affirmé Samara, qui a participé à sa première course de 5 km moins d'un an après l'ajustement de sa première jambe artificielle.

« La vie n'est qu'une série de choix. L'hôpital Shriners est le meilleur choix que j'aie fait », a déclaré la mère de Samara, Carmen Mejia.

Les autres panélistes, Carly Davis et Tal Oppenheimer, sont tous deux nés sans bras entièrement formé. Ils ont décrit les façons dont les autres personnes ont réagi face à leurs différences physiques.

Davis se souvient de son professeur de chimie organique qui lui disait : « J'ai peur que tu ne puisses pas suivre le groupe ». Au contraire, Davis a affirmé qu'elle faisait toujours partie des premiers étudiants à terminer ses travaux en laboratoire. Cette expérience reflète parfaitement sa devise : « Ne laissez pas les suppositions d'une autre personne modeler qui vous êtes ».

Oppenheimer, qui occupe le poste de chef de produit chez Google, était surprise de la rétroaction qu'elle a reçue après avoir donné un de ses premières présentations professionnelles. « La plus grande partie des commentaires concernait mon apparence. J'avais peur de ne pas pouvoir parler de nouveau parce que les commentaires concernaient mon apparence plutôt que le contenu de mon discours », a déclaré Oppenheimer.

Joan Weideman a affirmé que, même si son fils Kyle avait une main manquante à la naissance, « il a fait absolument tout ce qu'il désirait vraiment faire ». Il a fendu du bois, pêché, fait du bénévolat au zoo de San Francisco et joué au rugby pour l'Université du Colorado à Boulder. Pendant plusieurs années, alors qu'il était un patient, les spécialistes en appareillage l'ont aidé à atteindre ses buts, y compris celui de pêcher un poisson.

Le séminaire Reaching Your Stride s'est conclu par une foire aux ressources communautaires. Les participants comprenaient les sports paralympiques Access Leisure, Achieve Tahoe, Ossur, l'école de conduire Bond, Pediatric Orthotic and Prosthetic Services (POPS) - West, LLC, et la championne de ski nautique Elisha Nelson.

Du discours d'ouverture à la foire interactive de ressources, un sujet s'est constamment démarqué : les problèmes physiques n'ont pas à être des obstacles. Les personnes ayant assisté au séminaire Reaching Your Stride ont eu le rappel que les professionnels de l'hôpital Shriners pour enfants de la Californie du Nord prodiguent les soins et l'expertise nécessaires pour aider les enfants aux prises avec des limites physiques à réaliser leur plein potentiel.

un enfant sur une bicyclette adaptée surveillé par un membre du personnel