Passer à la navigation
Le pied bot

Soins du pied bot reconnus à l'échelle internationale

Le pied bot

Le pied bot (pied bot varus équin) est une malformation congénitale assez fréquente, causée par le raccourcissement et le serrement des tissus (tendons) qui relient les muscles des jambes au pied. Cette condition nuit au positionnement du pied ou des deux. Sans traitement, elle peut avoir un effet sur la locomotion. Le pied bot se diagnostique avant ou au moment de la naissance et se manifeste par la rotation d'un pied, ou des deux, vers l'intérieur et le bas. Le pied semble alors couché sur le côté, la partie inférieure orientée à l'intérieur, vers le milieu. Les pieds sont habituellement raides et difficiles à extraire de cette position.

Au moyen d'une intervention et d'un traitement appropriés, le pied, ou les deux, peuvent être repositionnés dans un état presque normal. L'enfant est alors libre de toute entrave, pouvant courir, sauter et profiter des joies de l'enfance.

Environ un nouveau-né sur 1 000 souffre de pied bot, une condition qui peut parfois être détectée à l'échographie prénatale. Le pied bot est une affection qui se traite très bien et nécessite rarement une intervention chirurgicale. De nombreux athlètes vedettes, comme la championne du monde de patinage artistique et médaillée d'or olympique Kristi Yamaguchi et le quart-arrière de la NFL Troy Aikman, sont nés avec un pied bot.

Les Hôpitaux Shriners pour enfants se spécialisent dans les modes de traitement appuyés par la recherche visant à aider les enfants atteints de pied bot.

Qu'est-ce qui cause le pied bot?

La cause du pied bot n'est pas réellement connue, mais il est probable qu'il s'agisse d'une combinaison de facteurs génétiques et environnementaux. Le fait d'avoir des antécédents familiaux de pied bot ou d'avoir un problème de santé sous-jacent ou un trouble neuromusculaire est également un facteur de risque. Le pied bot peut également résulter du positionnement du bébé dans l'utérus ou d'une diminution du liquide amniotique entourant le bébé pendant la grossesse. Cependant, bon nombre de bébés nés avec un pied bot ne présentent aucun de ces facteurs de risque.

Types de pieds bot

Le pied bot isolé (idiopathique), qui apparaît à la naissance, est la forme la plus répandue de cette déformation. Il se manifeste chez les enfants n'ayant pas d'autres problèmes médicaux.

Le pied bot non isolé, par contre, est observé en combinaison avec d'autres affections génétiques ou maladies neuromusculaires, tels que la myodystrophie ou spina-bifida .

Peu importe le type ou la cause, le pied bot se présente fondamentalement de la même façon. Grâce à un programme de soins et de traitements spécialisés adaptés, la plupart des enfants atteints de cette condition peuvent retrouver une anatomie fonctionnelle présentant des différences ou des variations minimes par rapport au pied non affecté, ou à la forme typique.

Nos méthodes de traitement et de prise en charge

Le pied bot ne s'améliore pas sans traitement. Le traitement commence généralement peu de temps après le diagnostic et tient compte de la gravité de la condition, de l'âge et des antécédents médicaux de l'enfant et, dans certains cas, des préférences thérapeutiques de la famille.

Le but du traitement est toujours le même : prévenir la douleur et corriger la position du pied. Le résultat attendu? Un pied dont la forme et la position sont presque normales, qui chausse confortablement une chaussure standard et qui exerce ses fonctions sans inconfort. Un tel résultat peut s’obtenir par des moyens non chirurgicaux ou chirurgicaux.

Traitement non chirurgical du pied bot

Les traitements non chirurgicaux comprennent :

  • Méthode Ponseti : Il s'agit d'une technique largement utilisée qui est plus efficace lorsqu'elle commence peu après la naissance, quand les ligaments, les tendons et les articulations sont plus souples.
    • Massages et immobilisations plâtrées : Cette méthode alterne entre des massages doux des pieds, pour desserrer les segments tendus ou courts, et des immobilisations plâtrées pendant de courtes périodes pour encourager le positionnement souhaité. Cette démarche alternée permet au pied de retrouver progressivement un alignement sain.
    • Ténotomie d'Achille : Dans la plupart des cas (90 %), les nouveaux-nés auront besoin d'une ténotomie d'Achille après la période de massages et d'immobilisations plâtrées. Cette procédure rapide libère la tension et allonge le tendon d'Achille (cordon du talon) afin que le pied soit physiquement capable de se mettre dans la bonne position. Après l'intervention, l'enfant porte un plâtre pendant plusieurs semaines, le temps que le tendon cicatrise. Une fois le plâtre enlevé, le tendon aura repoussé à une longueur appropriée, corrigeant ainsi le pied bot.
    • Appareillage : Bien que le plâtrage et la ténotomie puissent corriger le pied bot, l'affection peut réapparaître. Pour que la correction soit permanente, l'enfant devra porter un appareil orthopédique (parfois appelé « bottes et barre ») pendant plusieurs années. Pour que l'appareil orthopédique soit efficace, il doit être porté conformément aux instructions. Cela signifie qu'il doit être porté 23 heures par jour pendant les premiers mois, puis seulement pendant les siestes et la nuit jusqu'à l'âge de 4 ans. L'orthèse elle-même se compose de chaussures hautes à bout ouvert soutenues par une barre métallique.

Traitement chirurgical du pied bot

Le pied bot est souvent traité par des techniques non chirurgicales, mais parfois il ne se corrige pas complètement ou revient. Les graves difformités peuvent ne pas répondre aux étirements et nécessiter une intervention chirurgicale. La procédure chirurgicale comporte généralement la libération et l'allongement des tendons tendus afin de mettre le pied dans une position plus normale.

Les conditions, les traitements et les services fournis peuvent varier selon les établissements. Veuillez consulter l'hôpital pour enfants Shriners près de chez vous. Voir la fonction de recherche de code postal à droite.

Prendre rendez-vous

La plupart des principaux fournisseurs d’assurance sont acceptés. Cependant, aucune couverture d'assurance n'est requise pour les soins. Tout enfant de moins de 18 ans ayant un problème de santé ou un besoin médical qui s'inscrit dans la portée des services du système de soins de santé est admissible à recevoir des soins. Les Hôpitaux Shriners pour enfants offrent une aide financière aux personnes dans le besoin.
800-237-5055

Trouver un établissement près de chez vous

cœur marqueur d'établissement

22 établissements en Amérique du Nord

Spécialités des établissements
  • Soin des brûlures
  • Malformation craniofaciale et fente labiale/palatine
  • Neuromusculaire
  • Orthopédie
  • Orthèses et prothèses
  • Chirurgie pédiatrique
  • Traumatisme de la moelle épinière
  • Blessures et fractures sportives
  • Thérapie et réadaptation

Avis : Les traitements et services varient selon les établissements. Communiquez avec l'hôpital le plus près pour obtenir plus de détails.

La famille de Jamie choisit le centre médical Shriners de Lexington pour l'amputation de Boyd.

La famille de Jamie choisit le centre médical Shriners de Lexington pour l'amputation de Boyd.

Jamie est née avec une hémimélie fibulaire, ce qui signifie qu'elle n'avait pas de péroné, l'os externe de la jambe qui...

En savoir plus