Passer à la navigation

Ce que nous faisons

nouvelles Le mardi 19 mars 2019 Le mardi 19 mars 2019 9 h 31 am au mardi 19 mars 2019 9 h 31 am

Des remerciements chaleureux d'une patiente reconnaissante

Des remerciements chaleureux d'une patiente reconnaissante

Krystal est venue au monde il y a 24 ans le jour de la Saint-Valentin à Vancouver au Canada. Elle est née huit semaines plus tôt que prévu, ne pesant que 3 livres 9 onces. La vessie et les intestins de Krystal se trouvaient à l'extérieur de son corps en raison d'un trou dans son estomac. De plus, ses jambes étaient croisées et repliées sur son estomac. Cette maladie s'appelle l'arthroprypose congénitale multiple. Les médecins ont avisé la mère de Krystal, Terina, que les chances de survie du bébé étaient minces. Le monde, à ce moment-là, a chaviré pour ces nouveaux parents. Sortir de l'hôpital avec un nouveau bébé luttant pour sa vie fut une expérience dévastatrice.

Mais Krystal a survécu et est devenue plus forte. Ce février, elle est revenue de Melbourne en Australie après avoir pris part à la série mondiale de natation paralympique. Mais comment cela a-t-il été possible?

Durant sa première année, les parents de Krystal ont effectué des recherches sur les soins fournis dans plusieurs établissements médicaux dans l'espoir de trouver de l'aide pour leur fille. Krystal avait les pieds bots et aucune croissance des muscles dans les jambes. Ses hanches étaient disloquées et un de ses genoux avait une courbe de 90 degrés.

Un des collègues du père de Krystal lui a mentionné les Hôpitaux Shriners pour enfants, et Krystal rendit visite aux Hôpitaux Shriners pour enfants – Canada pour la première fois quand elle avait 3 1/2 ans.

Krystal a subi sa première chirurgie à l'âge de 5 ans. Lors de son réveil, un appareil Ilizarov était fixé à sa jambe. L'appareil Ilizarov est un appareil de fixation orthopédique externe conçu pour allonger et redresser les os et les tissus mous. Krystal a porté l'appareil Ilizarov pendant six mois.

Au cours de son second voyage à Montréal, elle s'est fait mettre un plâtre de la taille aux chevilles. Lorsque le plâtre a été enlevé huit semaines plus tard, Krystal vit ses jambes et s'est exclamée, « Maman, regarde, je suis normale! » Ses jambes étaient maintenant remises en position et faisaient face à l'avant.

Krystal a fait ses premiers pas à l'âge de 6 ans. Un jour qu'elle se trouvait près de la table basse à la maison, elle regarda son entourage avec détermination et fit un premier pas, toute seule et sans aide.

Ces premiers pas furent possibles grâce à un système de soins extraordinaire du nom des Hôpitaux Shriners pour enfants.

« Je voudrais également remercier ces médecins incroyables! Il y a une personne aussi qui m'a toujours soutenue et qui s'est toujours battue pour moi, ma mère. J'ai pleuré et crié parce qu'elle me forçait à marcher quand je voulais être portée. Les larmes aux yeux, elle me répondait toujours "je sais que tu me détestes maintenant, je fais ça pour ton bien, et tu me remercieras un jour" », se rappela Krystal.

Krystal entreprit la nage compétitive à l'âge de 9 ans. Elle n'avait pas prévu aller très loin dans le sport; son but premier était d'augmenter sa masse musculaire et de développer de la flexibilité dans les jambes. Mais, à l'âge de 12 ans, elle participa à sa première compétition de niveau international et remporta deux médailles d'argent. Elle avait trouvé sa passion. Krystal est devenue membre de l'équipe de la Saskatchewan à l'âge de 14 et a participé aux Jeux du Canada où elle a remporté une médaille de bronze. À l'âge de 15 ans, elle a représenté le Canada aux championnats du monde au Brésil. Puis, ce fut la catastrophe quand elle a développé un caillot de sang à la jambe. Elle a cru que sa carrière de nageuse était terminée, ainsi qu'une grande partie de sa vie.

Krystal a subi une opération pour retirer le caillot de sang de sa jambe. Après l'opération, des complications ont empêché Krystal de nager pendant près d'un an. À ce moment-là, Krystal était trop âgée pour reprendre les rangs de son ancienne équipe de natation, et lorsqu'elle est entrée à l'université de Regina, elle s'est vue refuser une place dans l'équipe. Un jour que Krystal était en train de nager dans la piscine, elle a été repérée par un entraîneur qui la connaissait depuis sa participation aux Jeux du Canada. Quand il lui a demandé de se joindre à son équipe de compétition, sa carrière de nageuse a repris vie. Peu après, elle se rendit à Sheffield, au Royaume-Uni, pour la série mondiale de natation paralympique et affronta les meilleurs au monde.

« Du fond du cœur, je souhaite remercier Shriners et l'ensemble du personnel de l'hôpital de m'avoir donné, à moi et à tous les autres enfants, une chance de réaliser notre plein potentiel. Merci ne semble pas être suffisant », a déclaré Krystal.

Krystal et son compagnon en tenue habillée.