Passer à la navigation

Ce que nous faisons

nouvelles Nouvelles Mercredi 20 juin 2018 Mercredi 20 juin 2018 9 h 26 am – Mercredi 20 juin 2018 9 h 26 am

Le gouvernement du Québec souligne la contribution des Hôpitaux Shriners pour enfants — Canada aux soins de santé

Renouvellement d’une entente de financement

L’Hôpital Shriners pour enfants® – Canada est fier d’annoncer le renouvellement d’une entente de financement annuel avec le gouvernement du Québec. Ce financement de 23,9 millions de dollars couvre les coûts des soins prodigués aux enfants du Québec. Les Hôpitaux Shriners pour enfants continueront de financer tous les frais liés à la construction et aux équipements, à la dotation du personnel médical et administratif, à la recherche, à l’enseignement, aux services sociaux, à l’école et au milieu de l’enfance sans oublier tous les petits extras qui font de l’hôpital Shriners un endroit vraiment unique. La Fraternité des Shriners continuera, quant à elle, à prendre en charge le financement du transport des patients.

« Nous tenons à remercier le gouvernement du Québec et plus particulièrement le ministre de la Santé et des Services Sociaux, M. Gaétan Barrette, pour le temps qu’il a consacré à développer l’entente. Elle constitue une marque de reconnaissance de notre offre de soins orthopédiques spécialisés et de notre place dans le continuum des soins pédiatriques du Québec. Le soutien continu du gouvernement et l’annonce d'un financement de 23,9 millions de dollars par année est exceptionnel. Ceci nous permettra de poursuivre notre mission qui est de fournir des soins orthopédiques de haut niveau aux enfants du Québec et d'ailleurs », a déclaré Jerry Gantt, président du Conseil des fiduciaires des Hôpitaux Shriners pour enfants.

Pourquoi maintenant?

Depuis les cinq dernières années, l’Hôpital Shriners pour enfants – Canada fait face à une augmentation sans précédent du nombre de patients. Le déménagement de ses installations sur le site Glen, en 2015, a par ailleurs joué un rôle d’accélérateur puisque l’espace dédié aux soins, à l’enseignement et à la recherche a plus que doublé. Les références médicales ont augmenté de 24 %, le nombre de visites à la clinque ambulatoire de 33 % et de 61 % pour les services de réadaptation. De plus, en 2017, l’hôpital a passé le cap des 1 000 chirurgies, tout en ayant la capacité d’en effectuer davantage. Bien que l’hôpital offre des soins orthopédiques spécialisés aux enfants du Canada, du nord-est des États-Unis et du monde entier, la majorité des nouveaux patients vivent au Québec.

« C’est un partenariat gagnant-gagnant! L’Hôpital Shriners pour enfants — Canada apporte beaucoup à la communauté et à la population, et ce, en grande partie, grâce à des fonds privés. À titre d’exemple, le généreux soutien de centaines de donateurs et de la Fraternité des Shriners a permis de construire et d’équiper notre établissement de technologies à la fine pointe. Aujourd’hui, nous enseignons annuellement à plus de 100 résidents et étudiants en médecine, tandis que nos laboratoires sont remplis de doctorants et de post-doctorants. Nous avons aussi des étudiants en soins infirmiers, en réadaptation, en services sociaux et même en entretien ménager. La vigueur du secteur de la recherche a conduit à des découvertes qui ont changé la vie des enfants. Nous sommes fiers de nos contributions et nous sommes très reconnaissants de cet appui renouvelé du gouvernement » explique Bill Miller, président du Conseil des gouverneurs de l’Hôpital Shriners pour enfants — Canada.

« Notre hôpital est un établissement à caractère unique où les enfants et les familles sont, et ont toujours été, au centre de toutes les décisions. Au nom de notre personnel et de toutes les familles des enfants que nous traitons, je souhaite exprimer mes sincères remerciements au gouvernement du Québec. Nous sommes impatients de travailler ensemble et en étroite collaboration avec nos partenaires locaux et communautaires afin d’assurer aux enfants du Québec l'accès aux soins de santé. Nous avons également hâte de développer encore davantage de formation continue offerte aux professionnels de la santé », conclut Jacques Boissonneault, directeur général de l’Hôpital Shriners pour enfants — Canada. 

Un peu d’histoire…

En 1925, l’Hôpital Shriners ouvre ses portes à Montréal, le neuvième établissement du réseau des Hôpitaux Shriners. Tout comme les autres grandes villes d’Amérique du Nord, la métropole fait alors face à une grave épidémie de poliomyélite (polio). Cette vague de polio est suivie de celles de la tuberculose et du rachitisme. Un nombre croissant d’enfants québécois et canadiens se rendent à Montréal pour obtenir des soins de l’Hôpital Shriners du Canada afin de traiter des conditions telles que l'arthrite juvénile, les pieds bots et les malformations osseuses. La Fraternité des Shriners est plus que jamais déterminée à aider les enfants dans le besoin où qu'ils soient. Déjà, à cette époque, l’Hôpital noue les premiers liens avec l'Université McGill et l'Hôpital de Montréal pour enfants.

En 1973, lors de l’apparition de l'assurance-maladie au Canada, l’Hôpital Shriners pour enfants signe une entente avec le gouvernement du Québec. L'hôpital demeure privé mais fonctionnera dans le cadre des lois régissant le secteur de la santé au Québec. L’hôpital reçoit d’ailleurs un soutien pour les soins prodigués aux patients de la province. Ce premier accord, amendé en 1983, est indexé les années suivantes mais sans provisions en ce qui concerne une éventuelle augmentation du volume de patients.

Le réseau des Hôpitaux Shriners pour enfants a toujours investi dans son établissement de Montréal. C’est d’ailleurs ce qu’illustre l’ouverture, en 1973, d’un centre de recherche fondamentale à la fine pointe mais aussi les différentes phases d’agrandissement du site du Mont-Royal au cours des décennies 1980 et 1990, jusqu’à la construction, achevée en 2015, du nouvel hôpital sur le site Glen. Depuis, l’hôpital a également développé un programme de recherche clinique dynamique.

L'hôpital est affilié à l'Université McGill et œuvre en étroite collaboration avec le Centre Universitaire de Santé McGill (CUSM), l'Hôpital de Montréal pour enfants et le CHU Sainte-Justine tout en continuant de tisser des liens avec d'autres hôpitaux et centres de soins des régions périphériques. Grâce à la télémédecine, à des cliniques satellites et à des cliniques mobiles à Gatineau (Québec), à Gander (Terre-Neuve), à Bathurst (Nouveau-Brunswick) et à une clinique satellite à Winnipeg (Manitoba), l'hôpital est présent partout au Canada.

Avec sa subvention, le gouvernement du Québec souligne la contribution de l'hôpital aux soins de santé

Pixel espion Amazon