Passer à la navigation

Troisième phase de traitement pour le pied-bot

Troisième phase de traitement pour le pied-bot

Appareils orthopédiques de bottes et abduction

La troisième et dernière étape est particulièrement importante. Le pied de votre enfant n'est pas seulement corrigé, mais il est même surcorrigé, et ce, intentionnellement. Cette surcorrection clinique est nécessaire parce qu'au fil du temps le pied a tendance à vouloir retrouver sa position originale et à se replier. Porter la barre d'abduction et les bottes orthopédiques aide à maintenir cette surcorrection pendant que le bébé grandit.  Si le pied était seulement corrigé en une position neutre (les orteils vers l'avant), il se replierait partiellement ou en totalité.

La surcorrection de rotation externe du pied affecté à 70 degrés diminue grandement les risques de récidive lorsque le traitement est constant. Le traitement comprend le port de bottes orthopédiques et de la barre d'abduction pendant 23 sur 24 heures par jour pour les trois premiers mois. Pendant cette période, votre enfant peut seulement passer une heure par jour sans les bottes et la barre. À la deuxième étape, votre enfant portera la barre seulement la nuit jusqu'à ses 3 ans. Elle est considérée comme étant l'étape la plus importante puisqu'elle affectera grandement le résultat final. La déformité réapparaîtra graduellement soit partiellement, soit complètement pour la majorité des enfants qui ne portent pas les bottes ni la barre.

Les parents ont souvent de la difficulté à être constants en ce qui a trait au port des bottes et de la barre parce que ce traitement dure longtemps (presque trois ans). Une fois que l'enfant a passé l'étape de l'adaptation de la première semaine, il se plaindra peut-être de la barre en vieillissant et tentera de négocier d'enlever les bottes et la barre la nuit. Si vous avez des problèmes avec le port de bottes et de barre, n'hésitez jamais àcontacter le personnel infirmier de la salle des plâtres ou l'infirmière clinicienne coordonnatrice de votre médecin qui vous donnera des conseils et vous aidera avec le traitement de votre enfant.

bottes et la barre

Quelques trucs et conseils pratiques pour cette troisième étape du traitement

  1. Mettre les bottes et la barre

    Le premier matin du traitement, enfiler une botte et attendre une heure, afin de faciliter la transition et l'adaptation des bottes et de la barre. Votre enfant s'habituera tranquillement à la présence de ce nouvel élément. Une heure plus tard, mettez la deuxième botte et attendez une autre heure. Finalement, attachez les bottes à la barre. Il est normal que votre enfant pleure pour vous montrer qu'il n'aime pas la barre, une fois en place. Ne l'enlevez pas avant d'avoir vérifié l'état de sa peau lorsque vous changez sa couche.

    Les bottes orthopédiques sont faites de cuir véritable, mais elles peuvent causer une irritation ou des ampoules. Comme votre enfant doit les porter ​​​​​​ 23 sur 24 heures par jour, il est important, surtout les deux premiers jours, de vérifier régulièrement l'état de la peau (lors du changement des couches, par exemple). Si vous remarquez une tache rouge sur le pied de votre enfant, couvrez-le d’un pansement adhésif (idéalement en plastique pour réduire les frottements dans la botte). Si la tache rouge devient déjà une ampoule, vous pouvez appliquer deux ou trois bandages, l’un sur l’autre. Si vous êtes préoccupé par l’état de la peau, N'ARRÊTEZ PAS DE METTRE LES BOTTES. Contactez le personnel infirmier de la salle des plâtres  pour recevoir des conseils et/ou fixer un rendez-vous afin que votre enfant puisse être rapidement évalué.

    Beaucoup d'enfants essaient d'enlever leurs bottes en poussant les pieds à partir des orteils. Pour éviter les taches rouges et l’obligation de remettre les bottes en place en permanence, essayez des chaussettes en coton anti-dérapantes (le coton réduit la transpiration et les chaussettes anti-dérapantes empêchent toute adhérence des orteils sur la semelle). Les enfants devraient toujours porter des chaussettes dans les bottes pour éviter tout frottement et toute transpiration.

  2. La hauteur du talon

    C'est très important de vérifier la hauteur du talon dans les bottes. En fait, si votre enfant essaie de sortir de sa botte, son pied risque de rester coincé en position pointée pendant une longue période de temps sans que vous le remarquiez. Si le talon reste dans une position surélevée pendant une longue période de temps, le tendon d'Achille risque de graduellement se raccourcir. Votre enfant ne pourra donc plus mettre son pied bien à plat. Pour éviter cela, veillez à ce que le talon de votre enfant soit toujours visible dans le trou à l’arrière de la botte. Il peut être normal que le talon ne touche pas le bas de la botte, mais il doit rester visible. Si le talon est plus haut que l'ouverture à l’arrière de la botte, repositionnez immédiatement le pied en appuyant sur le genou et en serrant la botte. Si votre enfant continue de lever le pied malgré vos efforts, contactez le personnel infirmier de la salle de plâtre  qui pourra vous donner des conseils et/ou fixer un rendez-vous afin que votre enfant puisse être rapidement évalué.

  3. S'habituer aux bottes et à la barre

    DES RÉACTIONS SONT PERCEPTIBLES CHEZ TOUS LES ENFANTS PORTANT DES BOTTES ET LA BARRE POUR LA PREMIÈRE FOIS, ET C’EST  TOUT À FAIT NORMAL. Dans les jours qui suivent la pose de cet appareil, votre enfant pleurera sûrement, dormira moins et deviendra plus irritable. La plupart des enfants ont besoin de cinq à sept jours pour s'habituer aux bottes et à la barre. Obtenir de l'aide de quelqu’un que vous connaissez et qui, de temps à autre, peut prendre votre place pendant ces quelques jours est une bonne idée. Plus important encore, N’ENLEVEZ JAMAIS LES BOTTES ET LA BARRE MÊME SI VOTRE ENFANT PLEURE. Si vous enlevez la barre, l’enfant comprendra qu’il peut utiliser ses larmes comme moyen pour se débarrasser des bottes.