Passer à la navigation

Première phase de traitement pour le pied-bot 

Première phase de traitement pour le pied-bot 

Méthode Ponseti et plâtres

La méthode Ponseti consiste à corriger progressivement la position du pied de l’enfant en effectuant des changements de plâtres en série. Lors de la manipulation par le médecin, les muscles, les tendons et les ligaments sont étirés de sorte que l’avant-pied tourne progressivement en rotation externe et l’astragale (très visible à la naissance) reprend sa position normale. Une correction complète peut nécessiter entre cinq et sept plâtres, qui sont généralement changés chaque semaine. La correction par plâtre est terminée lorsque le pied est très bien corrigé par une position de rotation externe (tourné vers l’extérieur). À ce stade, le pied est encore pointé vers le bas. C'est le cas dans 90 % des pieds, et pour corriger cette anomalie la deuxième phase du traitement est nécessaire, à savoir une petite chirurgie.

Comment les plâtres sont-ils appliqués?

Les plâtres sont appliqués en deux étapes : le premier est un plâtre à jambe courte (juste en dessous du genou) que le médecin applique pour corriger le pied. L’infirmière s’occupe du deuxième type (plâtre à jambe longue) en étendant le plâtre jusqu’au haut de la cuisse afin de positionner le tibia en rotation externe. De plus, en étendant le plâtre jusqu’à la cuisse, les enfants ne peuvent pas sortir de leur plâtre.

Canada Pied-bot (1 de 10)Canada Pied-bot (2 de 10)Canada Pied-bot (3 de 10)Canada Pied-bot (4 de 10)Canada Pied-bot (5 de 10)Canada Pied-bot (6 de 10)Canada Pied-bot (7 de 10)Canada Pied-bot (8 de 10)Canada Pied-bot (9 de 10)

 

Ce qu’il faut surveiller après l’application du plâtre

  1. Ne mouillez pas le plâtre
    Comme les plâtres sont faits de coton et de plâtre de Paris, ils ne doivent pas être mouillés. Vous devez utiliser la technique du bain à l’éponge pour maintenir l’hygiène de votre enfant; c'est pourquoi nous vous recommandons un bain une fois par semaine lors du changement de plâtre de votre enfant. Si le plâtre est mouillé entre deux rendez-vous, contactez le personnel infirmier de la salle de plâtre pour qu’il puisse être changé le plus rapidement possible, et essayez de sécher le plâtre à la maison. La peau de bébé est très délicate. N'UTILISEZ PAS DE SÈCHE-CHEVEUX, vous pourriez lui occasionner des brûlures. Si le plâtre devient accidentellement complètement submergé dans l'eau, laissez-le tremper pendant  30 minutes pour que vous puissiez l'enlever vous-même à la maison. Un plâtre complètement saturé pendant plusieurs heures peut entraîner une macération cutanée. Nous devrons remplacer le plâtre le plus rapidement possible afin de ne pas perdre la correction du pied en cours.
  2. Signes neurovasculaires
    Il est impératif de vérifier l’absence de signes neurovasculaires après la pose d’un plâtre. Une façon de s’assurer que le plâtre n’est pas trop serré et qu’il y a une bonne circulation sanguine dans la jambe de votre enfant est de vérifier la couleur des orteils (rosâtre), de s’assurer que la peau est chaude et la recharge capillaire normale (les orteils deviennent blancs lorsque vous appuyez dessus puis redeviennent roses en moins de trois secondes). Si les orteils de votre enfant sont bleus, violets ou blancs et ne semblent pas revenir au rose après les avoir réchauffés, retirez le plâtre en le plongeant dans l'eau pendant 20 à 30 minutes. Vous pourrez alors le défaire. Contacter l'infirmière de la salle des plâtres immédiatement pour que nous puissions remplacer le plâtre le plus rapidement possible et éviter toute perte de correction.
  3. Position initiale du plâtre
    Assurez-vous toujours que le plâtre n’a pas bougé et qu’il reste dans sa position initiale. Si vous constatez que les orteils de votre enfant ne sont plus exposés au fond du plâtre et qu’ils semblent se retourner vers l’intérieur, vous devrez retirer le plâtre. Contacter la salle de plâtre pour que le plâtre puisse être rapidement refait. Un mauvais positionnement du pied dans le plâtre peut causer des plaies de pression et être très désagréable pour votre enfant.

Retour à la page 1

Méthode Ponseti et phases de traitement, suite