Passer à la navigation

Dons d’oeuvres d’art

Dons d’oeuvres d’art

Dons d’oeuvres d’art

Contexte

En 2012, le département des relations publiques a été mandaté d’établir un comité des arts. Parmi les différents comités créés dans le cadre de la transition vers le nouvel hôpital, le Comité des arts et des souvenirs a pour objectif d’élaborer une politique des arts qui couvre l’exposition, la décoration, l’acquisition d’oeuvre d’art et la préservation de la culture associée à l’histoire de l’institution.

Grâce aux efforts de notre historien qui collabore avec le département des relations publiques et la Fondation de l’art pour la guérison, 90 articles ont été identifié pour être soumis au comité. Cette démarche a permis d’identifier les articles à préserver et à emménager dans le nouveau bâtiment, ainsi que ceux à réaffecter, donner, vendre ou offrir à des tiers. Bien que certains articles à déplacer auront une fonction décorative, d’autres serviront à bâtir une collection d’objets à préserver, élaborée par le nouveau musée de l’hôpital.

Approché par différents artistes souhaitant offrir leurs oeuvres à l’Hôpital Shriners pour enfants du Canada, le comité a révisé les politiques et procédures sur l’acquisition des oeuvres d’art provenant d’autres centres de santé. Étant donné que l’hôpital peut émettre des reçus d’impôt aux donateurs d’oeuvres, il est primordial de clarifier les méthodes de gestion d’une collection d’oeuvres d’art. Cet article présente donc les objectifs, les directives, les critères d’évaluation et les méthodes de gestion de la collection.

Objectif

L’établissement d’une collection a pour objectif d’améliorer la qualité de vie environnementale des usagers de l’Hôpital Shriners pour enfants du Canada, que ce soit les patients, le personnel ou les visiteurs, tout en soulignant le riche patrimoine de l’hôpital. La collection doit également s’agencer harmonieusement avec les différents thèmes architecturaux présents sur les différents étages du bâtiment.

Types d’oeuvres

Nous pouvons classer les articles de la collection de l’Hôpital Shriners pour enfants du Canada en trois catégories :

  • Éléments du patrimoine :  archives photographiques, objets historiques, sceaux commémoratifs, pierres et plaques commémoratives, expositions de musée, histoires orales, etc.
  • Oeuvres d’arts : oeuvres photographiques, peintures et sculptures
  • Articles décoratifs : reproductions, dessins d’enfants et aquariums

Directives sur l’acquisition et la préservation des éléments artistiques ou du patrimoine

Les directives suivantes ont été définies selon les objectifs de la politique culturelle.

Intégration harmonieuse dans le bâtiment

Réception d’oeuvres bidimensionnelles (dessins, photographies, tableaux, estampes) adaptées à l’environnement particulier d’un hôpital pédiatrique : par conséquent, les oeuvres sexuellement, politiquement ou religieusement explicites seront systématiquement refusées, de même que les oeuvres considérées trop fragiles en raison du grand flux de circulation dans les espaces publics. Les oeuvres doivent aussi s’intégrer aux thèmes architecturaux présents sur les différents étages du bâtiment.

Qualité de l’oeuvre offerte

Réception d’oeuvres de qualité dont la valeur artistique est reconnue par le monde de l’art : cette directive est primordiale même si l’institution souhaite renforcer les liens sociaux avec les usagers en acceptant parfois des oeuvres de patients, des membres de leur famille ou des employés. 

Valeur du patrimoine

Identification de différents éléments qui soulignent le patrimoine physique, institutionnel, social et scientifique de l’institution : ces éléments peuvent être issus du domaine de la culture matérielle (artefacts, archives photographiques, outils médicaux, éléments associés à la fraternité Shriners, etc.) ou du patrimoine immatériel (histoires, entrevues, histoires orales, etc.).

Préservation

Les articles sélectionnés doivent être facile à entretenir et ne pas exiger de coûts importants de conservation : bien qu’il dispose d’un espace de stockage adéquat pour ses besoins, le musée de l’Hôpital Shriners pour enfants du Canada n’a pas à sa disposition toutes les ressources des grands musées institutionnels. Dans le cas où un objet d’une grande valeur patrimoniale nécessiterait des conditions de préservation importantes, le Comité des arts doit présenter le dossier au Conseil des gouverneurs afin de déterminer laquelle des mesures suivantes sera privilégiée :

  • Conservation de l’objet et achat d’équipements nécessaires à sa préservation
  • Don de l’objet à une institution publique (université, archives publiques, bibliothèque nationale, gouvernement, musée)
  • Don de l’objet à un tiers (collection privée)

Critères d’évaluation

Outre les directives mentionnées ci-dessus, certains critères d’évaluation seront pris en compte dans le choix des articles sélectionnés :

  • Pertinence et originalité dans le contexte de la collection de l’institution
  • Visibilité et engagement de l’artiste sur le marché de l’art
  • Importance de l’oeuvre selon la période artistique
  • État de conservation de l’objet
  • Taille de l’oeuvre par rapport à l’espace disponible

Dossier de candidature

Les objets d’art qui feront partie de la collection de l’Hôpital Shriners pour enfants du Canada doivent présenter un thème lié à la clientèle cible de l’établissement, aux réalisations de ses chercheurs et des autres professionnels ou à la fraternité Shriners.

Les personnes qui souhaitent donner une oeuvre d’art au Comité des arts et des souvenirs doivent fournir :

  • Un formulaire de proposition de don d’oeuvres d’art disponible au bureau des relations publiques
  • Une photographie couleur haute résolution pour évaluer l’oeuvre en détail
  • Le curriculum vitae de l’artiste
  • Une évaluation de la juste valeur marchande de l’oeuvre. Celle-ci doit être fournie par un évaluateur indépendant spécialisé dans les arts.

Veuillez noter que deux évaluations différentes par des galeristes ou des directeurs seront requises si la valeur de l’oeuvre excède 12 $ 000, selon les lois canadiennes et québécoises au moment du don.

Veuillez envoyer votre candidature par courriel au département des relations publiques. Le comité évaluera la candidature en fonction de la politique culturelle en vigueur.

Assurance des reçus de dons de charité et de l’évaluation

Une fois que l’oeuvre est acceptée, l’institution émettra un reçu de don de charité au donateur si celui-ci en fait la demande. Le montant du reçu sera calculé en fonction de l’évaluation externe de l’oeuvre fournie par une galerie reconnue et il sera déposé dans le dossier de candidature de l’oeuvre, conformément aux lois fiscales canadiennes et québécoises.

Transfert de l’oeuvre

Dans des cisconstances exceptionnelles, le Conseil des gouverneurs de l’Hôpital Shriners pour enfants du Canada peut, à la recommandation du Comité des arts et des souvenirs, choisir de présenter une oeuvre à un tiers. Ce tiers doit appartenir à une des deux catégories : une organisation publique ou une organisation sans but lucratif.

Dans un tel cas, l’institution enverra une lettre à l’organisme destinataire pour confirmer l’émission du reçu pour un don de charité au donateur original de l’oeuvre, évitant ainsi l’émission d’un deuxième reçu pour la même oeuvre.

Vente d’oeuvres

Le donateur reconnaît le droit de l’institution de donner ou de vendre l’oeuvre offerte pour en faire bénéficier l’Hôpital Shriners pour enfants du Canada.

Aide et cycle de révision

Pour toute question concernant cette politique, veuillez contacter le département des relations publiques au 514 282-6990.

Cette politique sera révisée tous les trois ans (ou plus fréquemment, au besoin).

   
Pixel espion Amazon