Passer à la navigation

Voici Saoud

icône de la catégorie histoires

Immigrer dans un nouveau pays à 10 ans est une expérience difficile, mais Saoud vous dira que c'est son handicap physique qui lui a causé les plus gros problèmes à l'école. Les enfants l'ont intimidé à cause de sa spina bifida.

Saoud portant son t-shirt Cut The BullSaoud, 15 ans, est né au Maroc avec une moelle épinière pas complètement développée et une jambe gauche collée à son dos. Malgré que sa condition n'a pas été diagnostiqué avant sa naissance, il a eu la chance de recevoir de très bons soins dans son pays natal. Lorsque sa famille a déménagé dans la région de Montréal, au Canada, en 2012, ils voulaient continuer les soins de Saoud dans un établissement de premier plan, les hôpitaux Shriners pour enfants du Canada. En 2013, Saoud a subi une opération de sept heures sur sa cuisse droite, à l'hôpital. Il y retourne tous les six moins pour consulter une variété de spécialistes.

À peu près au même moment que son opération, Saoud a dû faire face à un autre problème : l'intimidation. En sixième année, les garçons le taquinaient et l'intimidaient en raison de ses limites physiques. Dans la cour de l'école, ils s'enfuyaient de lui en criant des choses comme « attrape-nous si tu peux Saoud », sachant très bien qu'avec une jambe amputée et des béquilles, il ne pouvait pas les attraper. Ils répétaient sans cesse cela et Saoud leur montrait bien qu'il était contrarié.

Après plusieurs semaines d'intimidation, Saoud a parlé à ses parents. Ils lui ont suggéré de parler à un professeur dont il faisait confiance. Saoud a choisi une enseignante qu'il appréciait et lui a dit ce qui se passait. Elle a puni ceux qui l'intimidaient et a dit à leurs parents qu'ils intimidaient un nouvel immigrant handicapé. Les retenues étaient prises au sérieux dans cette école et Saoud a expliqué que les parents des garçons étaient très en colère contre leurs fils. L'intimidation ne s'est jamais répétée.

Saoud et ses parents ont choisi une école secondaire reconnue pour ses bons résultats avec une population très diverse et ouverte. L'intimidation a touché Saoud, mais l'expérience l'a encouragé à parler de l'intimidation lors de la campagne #CutTheBull de l'hôpital Shriners du Canada. En 2017 et 2018, il visitera des écoles avec un porte-parole de l'hôpital afin de parler aux étudiants de l'intimidation qu'il a subie et de la manière dont il l'a surmontée dans l'espoir d'aider d'autres personnes confrontées à un problème similaire et de faire sa part pour y mettre fin.

Si vous êtes au Canada et souhaitez que Saoud viennent dans votre école (francophone), veuillez envoyer un courriel au moncommunications@shrinenet.org