Passer à la navigation

Un chef de file en recherche sur les brûlures

icône de la catégorie histoires

« Une bonne recherche est conduite principalement par la curiosité; par ceux qui  aiment comprendre et analyser », dit Mehmet Toner, Ph.D., directeur de recherche dans les hôpitaux Shriners pour enfants - Boston. « C’est un processus lent et cela nécessite une gratification différée ».

Membre du personnel scientifique au Boston Shriners Hospital depuis 1990, Dr Toner dirige le département avec une large vision des innovations dans le traitement des brûlures qui ont été développées par l’hôpital au fil des ans. Il sait que c’est quand les scientifiques sont prêts à être patient que de grandes découvertes sont faites.

La recherche des Hôpitaux Shriners aboutit à des percées.

Il y a eu deux avancées majeures dans le traitement des grandes brûlures au cours des 40 dernières années. L’utilisation de la peau artificielle pour fermer les plaies a d’abord été développée dans les années 1970 et ce procédé était utilisé au Boston Shriners Hospital sur les patients ayant subi des brûlures dès 1980. Les chercheurs des Hôpitaux Shriners ont été impliqué dans le développement de la peau artificielle aux côtés des chercheurs du Massachusetts General Hospital (MGH) et du Massachusetts Institute of Technology.

La deuxième avancée majeure consiste en une compréhension des problèmes métaboliques créés par les brûlures qui a conduit à un apport plus ciblé des calories et des protéines pour les patients. Les chercheurs des Hôpitaux Shriners et du MGH ont déterminé que subvenir aux besoins nutritionnels uniques des patients souffrant de brûlures a un impact profond sur le rétablissement. Ces réalisations ont été reconnues par la communauté médicale dans le monde entier.

Plus d’étapes importantes à venir

Dr Toner croit que les prochaines avancées majeures dans le traitement des grandes brûlures impliqueront probablement la cicatrisation in vivo ou la guérison interne. « Le problème esthétique des brûlures est une sérieuse préoccupation qui doit être résolue », affirme Dr Toner. L’objectif est d’identifier les cellules de la plaie et les cellules progénitrices saines ou cellules souches qui régénèrent et aident à la guérison. Dr Toner et l’équipe de recherche mènent des recherches axées sur la microtechnologie et la nanotechnologie; des outils minuscules ayant des applications pour le diagnostic et le suivi des patients souffrant de brûlures.

Un outil développé par Dr Toner et d’autres chercheurs des Hôpitaux Shriners identifie les cellules rares, comme les cellules progénitrices et les cellules tumorales, et a la capacité de cibler une cellule spécifique parmi des milliards. Ces cellules rares  peuvent contrôler le résultat d’une maladie ou d’une blessure, et les identifier peut avoir un impact énorme sur le rétablissement du patient.

Bien que  la science n’en soit qu’aux premières étapes, cette  innovation apporte un réel  espoir de guérison pour la composition de la peau, sa flexibilité et son apparence.

« L’aspect unique des Hôpitaux Shriners pour enfants est qu’il existe de formidables opportunités pour les chercheurs, les cliniciens et les patients. En employant les rares chercheurs qui ont la patience, l’endurance et la passion pour résoudre des problèmes complexes au fil du temps, nous pouvons nous attendre à de nouvelles percées », conclut Dr Toner.

Hôpitaux Shriners pour enfants est un chef de file en recherche clinique depuis des décennies. Pour en savoir plus ou pour voir nos recherches en action, visitez notre page Recherche.