Passer à la navigation

Le projet résilience

Le projet résilience

Voir au-delà du handicap

Résilience30Quand les gens voient une personne avec une cicatrice visible ou un handicap, il est parfois difficile de voir au-delà de la différence évidente. Même aujourd’hui, les gens peuvent fixer, pointer du doigt ou demander ce qui est arrivé lorsqu’ils voient quelqu’un avec un handicap.

De nombreux patients des Hôpitaux Shriners pour enfants ont des cicatrices ou des handicaps visibles qui les rendent plus susceptibles d'être victimes d’intimidation. Pour aider le public à voir les forces et la valeur des gens ayant un handicap, plutôt que le handicap seul, un hôpital a amorcé un nouveau programme.

En 2015, l’Hôpital Shriners pour enfants de Salt Lake City, en partenariat avec le photographe Cole Wilson a créé une exposition de photos spéciales présentant des portraits de patients. L’exposition est connue sous le nom « The Resiliency Project » (Le projet résilience).

Dans l’exposition, des portraits en noir et blanc d’enfants sont juxtaposés à des photographies montrant l’ensemble du corps avec une prothèse ou un fauteuil roulant, révélant ainsi pourquoi il s’agit de patients des Hôpitaux Shriners pour enfants. On y voit tout d’abord le caractère du patient et ensuite, son handicap. Les photographies défient le public de voir au-delà des orthèses, des fauteuils roulants et des prothèses afin de voir la personne. Un enfant. Un enfant de l’Hôpital Shriners. Un enfant résilient. Les photographies affichent la personnalité de chaque enfant en les présentant en tant qu’individu plutôt que seulement comme une personne avec un handicap.Résilience41

Plusieurs patients sont présentés dans l’exposition, dont Hunter qui est né avec une hémimélie fibulaire, un raccourcissement ou l’absence du péroné dans la jambe inférieure. Cette condition a mené à l’amputation de ses pieds à l’âge de 11 mois. On lui a dit qu’il ne pourrait jamais marcher, alors il a plutôt décidé de courir. Après la chirurgie, Hunter a reçu deux prothèses aux jambes et il a rapidement appris à marcher, courir et éventuellement à faire du sport avec ses deux grands frères. Il n’a pas laissé son handicap le définir.

Une autre patiente présentée par l’exposition est Zoey, une fille dynamique de 10 ans connue pour son sourire et sa vivacité d’esprit. Née avec la paralysie cérébrale, une condition affectant le tonus musculaire, le mouvement et la coordination, Zoey utilise un fauteuil roulant et a malheureusement été victime d’intimidation. Néanmoins, elle continue à garder la tête haute avec confiance et elle encourage les autres qui ont été victimes d’intimidation à faire de même.

La galerie de photos est affichée dans le hall de l’Hôpital Shriners pour enfants de Salt Lake City, à la bibliothèque publique de Salt Lake City et plus récemment au capitole de l’État de l’Utah. Ceux qui ont vu l’exposition disent qu’elle est un excellent rappel de voir au-delà du handicap et de #VoirLaCapacité de tous.

 

 

Résilience17  Résilience34  Résilience63  Résilience64

Pixel espion Amazon